Zoom sur le métier de chauffeur routier

Pourquoi choisir de devenir chauffeur routier ?

Si vous cherchez un métier d’indépendance et de liberté et aimez plus que tout voir la route défiler devant vos yeux, ce métier est clairement fait pour vous. Découvrir chaque jour la diversité des paysages français, rencontrer de nouvelles personnes chaque jour et sillonner toutes les routes de France et de Navarre, voici ce que vous permet ce métier qui fait rêver plus d’un enfant !

Et pour ceux qui ont peur d’être trop éloigné de leur famille, sachez qu’en réalité un conducteur de camion en France ne s’éloigne que rarement de plus de 150 km de leur domicile. Il est ainsi très rare de dormir plus d’une nuit dans son camion, sauf si bien entendu, c’est ce que vous désirez et que vous voulez devenir conducteur à l’international !

 

Combien de temps pour devenir chauffeur routier ?

Si vous débutez une formation à la fin du collège, les formations seront plus longues et vont de deux ans pour un CAP et de trois pour un Bac Professionnel. Si vous avez déjà 21 ans, vous pouvez optez pour la Formation Initiale Minimum Obligatoire (FIMO) de 385 heures (quatre semaines environ). Il existe donc plusieurs rythmes de formation qui s’adaptent à tous les âges, sachant bien évidemment qu’il est impossible de devenir chauffeur routier avant 18 ans.

 

metier_chauffeur_routier

 

Quelles formations suivre pour devenir chauffeur routier ?

Au préalable à une formation courte (de type FIMO), vous devez passer un permis de conduire spécifique. Si vous débutez une formation à partir de la Troisième (CAP ou Bac Professionnel), ces permis sont passés dans le cadre de vos études.

Le permis C permet de conduire des véhicules dont le PTAC (Poids Total Autorisé en Charge) est de 7,5 tonnes. Un permis complémentaire, le permis E (ou EC), permet d’atteler des remorques plus massives allant du semi-remorque ou même aux convois exceptionnels. Si vous voulez des informations plus détaillées, n’hésitez pas à consulter la page détaillant les différents permis sur le site https://www.aftral.com/formation-permis

Voici une liste des différentes formations existantes pour devenir chauffeur routier :

  • La FIMO ou Formation Initiale Minimum Obligatoire est une formation de quatre semaines accessible aux titulaires du permis C ou EC et qui sont âgés de 21 ans minimum
  • Le CAP conducteur routier de marchandises qui comprend le passage du permis C et qui peut être suivi après la fin de la Troisième
  • Le Bac Professionnel conducteur routier de marchandises qui comprend lui aussi le passage du permis C et peut être lui aussi suivi après la Troisième
  • Un titre professionnel de CTRMV, c’est-à-dire de Conducteur de Transport Routier de Marchandises sur tous Véhicules (délivré par le Ministère du Travail et de l’Emploi)
  • Un titre professionnel de CTRMP, c’est-à-dire de Conducteur de Transport Routier de Marchandises sur Porteur délivré (lui aussi délivré par le Ministère du Travail et de l’Emploi)

 

Quelle rémunération pouvez vous attendre d’un employeur en étant conducteur de camion ?

En débutant le métier, un chauffeur routier pourra toucher un salaire brut de 1700 euros brut. Plus tard ce salaire pourra atteindre jusqu’à 2400 euros brut en moyenne, ce qui est sans doute plus que ce que vous pensiez qu’un conducteur de camion pourrait gagner. Sans compter qu’à cela peut s’ajouter différentes primes en fonction de l’ancienneté, des marchandises transportées ou du type de remorqueur, de possibles déplacements de nuit, des défraiements à l’étranger, etc.

 

Le travail de chauffeur routier est-il un métier d’avenir ?

Vous l’ignorez peut-être mais le transport de marchandises se fait à 75% par voie routière. Il n’y a pas autant de candidats diplômés que dans beaucoup d’autres secteurs et ainsi vous pouvez être à peu près sûr de trouver un employeur qui vous propose un emploi intéressant. Sans compter que c’est un emploi qui vous permet de découvrir du pays et vous fait voir les paysages sublimes de notre pays, c’est donc un emploi sûr et qui ne risque en aucun cas de disparaître avant plusieurs siècles.

 

Et pour d’autres idées de métier dans le secteur du transport, vous pouvez visiter ce lien vers l’article du Parisien dédié.