Focus sur la nouvelle tendance street art ?

Autrefois considéré comme un acte de vandalisme, le street art a désormais sa place dans le patrimoine artistique urbain. Si certaines villes lui consacrent des murs, voire des quartiers entiers, les particuliers ne sont pas en reste et l’invitent désormais à entrer dans leurs chez-eux. Focus sur une tendance qui révolutionne les intérieurs. 

Origine et provenance du street art : un mouvement libérateur et révolutionnaire

Le street art, ou « art de la rue », est né dans les années 60, sous forme de graffitis dans l’espace urbain. A cette époque, à Philadelphie, le jeune et timide Cornbread signe tous les murs de la ville pour déclarer son amour à la femme qu’il aime… Et qu’il ne parvient pas à aborder ! Dans le même temps, à New York, les premiers « Crews » de street art voient le jour. Si les États-Unis assistent à la naissance du mouvement tel qu’on le connaît aujourd’hui, il est possible que l’art de la rue tire son origine d’une époque bien plus lointaine : les premières illustrations réalisées sur des murs de pierre remontent en effet à la Préhistoire ! La volonté de transmettre des messages et de s’exprimer à travers cette forme d’art ne date donc pas d’hier. Car si le street art a longtemps été considéré comme du vandalisme, c’est pourtant bien de cela qu’il s’agit : une forme d’expression contestataire, un refus de la norme et une volonté d’être vu et entendu, de cesser d’être invisible aux yeux de la société.

Street_art_nouvelle-tendance

 

Des graffitis indésirables à la décoration d’intérieur : le street art, une tendance en vogue

Il y a quelques années de ça, le street art provoquait l’indignation. Il était vu comme une dégradation du matériel et des murs de la ville, et ses artistes comme de simples vandales. Aujourd’hui, la tendance s’est inversée, et le street art a fait sa place dans les musées et les intérieurs. Certaines personnalités, comme les Obama, ont même fait faire leurs portraits par des stars du street art. L’art de la rue, suivant la mode de la décoration d’intérieur de style urbain, s’invite dans les intérieurs. De nombreux sites sont d’ailleurs dédiés à la vente d’oeuvres uniques de street art, comme https://www.weneedart.com/fr/ par exemple, et permettent même aux acheteurs d’essayer les tableaux gratuitement et de les rendre s’il ne leur conviennent pas. Un engouement qui trouve sa source dans la nature créative et hyper-vitaminée du mouvement, dont les formes et les couleurs s’adaptent aux pièces de la maison comme elle s’adapteraient à la configuration de la rue. Elles se jouent des volumes et mettent en valeur une ambiance, un style de mobilier ou une personnalité. Le résultat : des intérieurs plus originaux, plus fluides, plus colorés, et surtout beaucoup plus modernes ! Le street art apporte la touche finale, le petit « je-ne-sais-quoi » qui manquait à la cohérence de la décoration d’intérieur.

Une forme d’art contemporain libre et haut en couleurs

Lorsque l’on parle de street art, c’est en fait à une multitude de techniques et de styles artistiques que l’on fait référence. Ceux-ci se renouvellent continuellement, assurant une perpétuelle modernité au mouvement, tout en signant des œuvres intemporelles. Cet art, qui était originellement éphémère, est devenu très en vogue pour de nombreuses raisons. Qu’il s’agisse de l’originalité des oeuvres, du petit côté insolent et interdit que le street art véhicule et assume toujours, ou de l’énergie incroyable qui se dégage de chaque pièce, le courant a tout pour plaire. Les villes l’ont bien compris, puisque certains maires dédient des quartiers entiers et même des façades de monuments au mouvement. C’est le cas notamment du 13ème arrondissement de Paris, dans lequel s’organisent des visites centrées sur les œuvres qui émergent à chaque coin de rue. Les agences, magazines et blogs de voyages proposent également des classements des villes aux plus belles œuvres de street art, et même des tours du monde suivant ce concept. Coté marketing, les publicitaires ne sont pas en reste : pour se faire connaître et marquer les esprits, de nombreuses marques parient désormais sur le street marketing. Cette méthode de mise en valeur d’un concept ou d’un produit dans l’espace public utilise tous les supports possibles et imaginables pour se démarquer. Pochoirs, mise en scène d’objets dans des lieux insolites, sculptures improbables…

Plus qu’une forme d’art, le street art représente un mouvement de contestation de la norme et invite tous ceux qui l’observent à changer de point de vue. Il incite à la réflexion et prône la marche à contre-courant, dénonçant les conventions et les évidences. Ses codes sont aujourd’hui repris par de nombreuses entités : des villes, des publicitaires, des galeries d’art, ou tout simplement des particuliers qui souhaitent ajouter une touche d’originalité et de modernité à leur intérieur. Une tendance qui ne semble pas prête de s’essouffler.